Surmonter l’anxiété avec l’hypnose

Hypnose - Anxiété et stress - Val-de-Marne (94)

Apaisez l’anxiété et le stress

Soulagez-vous de l’angoisse,
Libérez-vous des attaques de panique

L’anxiété est la peur par anticipation de ce qui pourrait bien se produire… 

On dit de l’anxiété et du stress qui en découle qu’ils sont les enfants du siècle… En réalité, l’anxiété et le stress existent depuis des millions d’années chez les êtres qui ont peuplé notre planète : à dose utile et dans la circonstance appropriée, ce sont ces réponses adaptées et salvatrices en cas de danger. Elles ont permis aux générations qui nous ont précédé de se garder des prédateurs et des situations à risques !

C’est lorsque l’état anxieux devient permanent et le stress culmine, avec pour conséquences insomnie chronique, attaques de panique, fatigue généralisée puis survenue de diverses pathologies, qu’il est plus que temps d’agir.

Pour être stressé(e), il faut un stresseur ou facteur d’agression. Lorsque vous réagissez à un danger réel, vous faites l’expérience de la peur : votre adrénaline monte en flèche, accélère le rythme cardiaque et respiratoire, vous tremblez et transpirez et votre corps tout entier se prépare à fuir ou faire front. Les mécanismes immédiats de survie prévalent sur la pensée analytique,  momentanément déconnectée.

Aujourd’hui, les menaces ne sont plus tant de l’ordre de la survie face aux prédateurs que de la survie face aux contingences sociales ou professionnelles, mettant en jeu l’estime de soi, la capacité à entretenir des relations satisfaisantes et la réussite de ses objectifs, par exemple…

Les réactions physiologiques, face à ces dangers intangibles, s’enchainent cependant de la même façon, laissant un champ réduit à la pensée analytique. L’hypervigilance devient votre compagne de route et le sommeil vous fuit. 

L’hypnose agit efficacement sur l’anxiété diffuse via la distanciation à laquelle elle permet d’accéder qui la soulage et dégonfle le stress. 
L’hypnose permet aussi d’agir sur la « peur d’avoir peur », émotion résiduelle une fois l’anxiété apaisée.

D’ores et déjà, quelques conseils :

Rappelez-vous que l’anxiété est une chose normale quand elle répond à certaines situations : pourquoi ne pas la remplacer, dans ces cas, par le mot « inquiétude » ?

Le stress, alimenté par les tensions du monde moderne, est comme une meute de loups à vos trousses… alors regardez ces loups, ces stresseurs :
Quand est-ce que les choses ont commencé ? 
Que se passait-il au même moment dans votre vie ? étiez-vous plus vulnérable ? 
Parfois, il suffit de quelques jours de fatigue ou de nuits de mauvais sommeil pour enclencher un mécanisme…

Avez-vous un sujet récurrent et bien identifié d’inquiétude ? 
Est-ce que votre alimentation ne contient pas trop de stimulants (caféine, sucre…) ?

Vous ménagez-vous des moments de détente ou de relaxation ?

Rappelez-vous que vous êtes en sécurité : en dehors des personnes dont la vie est menacée (violences conjugales par exemple), le niveau d’anxiété de la personne qui en souffre est sans commune mesure avec la réalité des dangers qu’elle encourt. Comme dit plus haut, nous réagissons encore au monde extérieur avec des mécanismes archaïques. Gardons à l’esprit que les loups ne sont plus sur nos talons. La prochaine fois que l’angoisse monte (nœud dans l’estomac, palpitations, respiration et pouls accélérés, mains moites, bouche sèche…), alors qu’il n’y a aucun danger vital alentour, répétez-vous « là, ici et maintenant, je suis en sécurité ! »

S’angoisser pour des choses intangibles se produit quand une personne porte en elle des émotions puissantes. L’esprit va donc essayer de trouver de « bonnes raisons pour justifier » ce trop-plein d’émotions. Cela peut sembler étrange, mais imaginez que vous ayez été en proie à une forte colère et que vous continuiez à fulminer. Tant que cette émotion est là, tout ce qui va passer à votre portée continuera de l’alimenter et de la justifier : une personne un peu trop lente à la poste, la façon de s’habiller de quelqu’un dans la rue, un gamin qui se met à courir… et puis vous vous calmerez et ne prêtez plus attention à tous ces détails anodins…

Vous pouvez vous demander alors : «les choses pour lesquelles je m’angoisse maintenant sont-elles des choses dont je m’inquiéterais si j’étais calme et détendu(e) ? » 
Si votre réponse est « non », et bien accordez-vous d’envisager que ce ne sont pas de réels sujets d’inquiétude. Les loups ne sont plus sur vos talons. 

Si vous souffrez d’anxiété, de crises d’angoisse ou d’attaque de panique, appelez-moi ou contactez-moi par mail et nous en parlerons.

Spécialisations

Catherine Wendell

Catherine Wendell

94110 Arcueil

Dernier témoignage

Par MJ

Bonjour Catherine, vous êtes venue à mon domicile en octobre pour une séance arrêt du tabac. Je me sens bien et ne fume plus depuis plus de deux mois et je pense que ça va durer. Un immense merci pour votre aide

Lire la suite...

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.